Do it your game

Le site de l'association sur les PNP francophones

Quelques conseils pour vos premiers Print and Play

Vous avez découvert le PNP dans notre article “10 bonnes raisons de commencer le Print and Play !“, et vous souhaitez maintenant avoir quelques nos conseils pour vos premiers Print and Play !

Comme toute nouvelle pratique, il n’est pas toujours facile de débuter dans le PNP !

Mais que cela vous rassure, ce n’est pas non plus insurmontable, il n’y véritablement rien d’infaisable. 

Les compétences requises sont à la portée de tous quel que soit votre niveau, et j’ai même envie de dire votre âge, ce qui est une excellente nouvelle ! 

Mais sans plus tarder voici quelques conseils pour vos premiers Print and Play.

Voyez petit, mais faites-vous plaisir

Certes, ce jeu avec beaucoup de pions et de cartes vous fait de l’œil, mais si c’est votre premier PNP, voyez petit !

Il sera plus prudent de se faire les dents sur un jeu moins complexe, mais surtout qui vous prendra moins de temps à fabriquer. 

Une fois que vous aurez acquis de l’expérience, vous pourrez sereinement revenir sur ce jeu qui vous faisait envie.

Prenez votre temps

Même si ce n’est pas systématique, il arrive souvent que les auteurs ajoutent sur leurs fichiers ou archive, des consignes et conseils pour bien découper et construire le jeu. Si ce n’est pas le cas, une petite recherche sur internet suffit. Et surtout prenez votre temps. L’intérêt d’un PNP n’est pas seulement d’y jouer, mais aussi de la fabriquer, ça fait partie intégrante du plaisir.

Ne cherchez pas la perfection

Conseil qui est parfaitement raccord avec le précédent. Que ce soit votre premier jeu ou non, ne cherchez pas la perfection à tout prix. 

Pour des jeux commerciaux, avoir des cartes élimées montrent votre amour pour ce jeu !

Dans le domaine du PNP avoir du matériel est un peu mal découpé montre que vous l’avez fait de vos mains, et ça le rend unique !

Loisirs créatifs

Renseignez-vous sur dans les magasins proches de chez vous (loisirs créatifs) et/ou dans les boutiques spécialisées (toutpourlejeu, spielmaterial, etc.). 

Les magasins de bricolage peuvent également être de très bons endroits pour trouver du matériel spécifique, voir à moindres coûts, là je pense aux chutes de bois.

Vérifications

C’est tout bête, mais tout d’abord vérifiez que vous avez suffisamment de papier et d’encre avant de lancer l’impression. 

De même, choisissez le bon papier en fonction de ce que vous imprimez, le grammage a aussi son importance.

Ne mettez pas forcément le papier de couleur de côté si vous imprimez du noir, ça peut rendre le jeu plus coloré très facilement. 

Économies


Si l’impression de certains jeux est très gourmande en encre, n’hésitez pas à faire imprimer les feuilles chez un professionnel.

Ça ne coûtera pas forcément plus cher et la qualité sera au rendez-vous.

Contrôle et ruse

Si vous imprimez vous-même le document, rester à côté de l’imprimante pendant l’impression. Vous pouvez ainsi contrôler vos feuilles tout au long du processus et ainsi éviter d’avoir de mauvaises surprises. 

Soyez malin, n’imprimez pas forcément tous les documents !

Les règles de jeux peuvent être lus sur l’ordinateur, et les versos de cartes ne sont pas forcément très utiles si vous utilisez des protèges-cartes opaques.

Quand vous coupez et collez

Soyez prudent ! Ne vous coupez pas, faites aussi attention au mobilier et ventilez la pièce suffisamment quand vous utilisez des aérosols pour coller des éléments.

-> précisez matériel.

Quand vous hésitez

Quand vous avez des questions, il ne faut vraiment pas hésiter à demander des conseils à d’autres, le groupe Facebook ou le Discord sont là pour ça et on sera heureux de vous répondre. Un nouveau découpeur/joueur ça ne peut que nous enchanter et nous ravir ! 

-> liens.

Plastifiez vos jeux

Si vous imprimez des roll’n write, plutôt que d’imprimer des feuilles pour chaque partie, n’hésitez pas à plastifier ces feuilles et à utiliser des feutres pour tableau blanc.

Si vous n’avez pas de plastifieuse, vous pouvez prendre des feuilles de plastique pour ranger les feuilles dans les classeurs, ça marche aussi très bien. 

Sinon le plastique pour protéger les livres fonctionne également.

Le cas délicat des cartes

Les cartes sont souvent un moment de souffrance lorsqu’on débute, car on ne sait jamais comment faire avec elles. 

Vous avez plusieurs solutions, imprimer sur du papier épais, 120gr minimum pour que ce soit un peu rigide et si vous imprimez sur une imprimante laser, si c’est une imprimante jet d’encre vous pouvez monter le grammage à 250gr pour plus de rigidité. N’oubliez pas d’imprimer en recto/verso dans ce cas. 

Sinon la seconde solution consiste à imprimer les deux feuilles et à les mettre dans une pochette pour cartes, appelée sleeve, il en existe de plusieurs tailles.

Sinon vous pouvez mettre la face importante et pour le dos glisser une carte plus classique ou d’un jeu générique. Les cartes Magic the Gathering par exemple font parfaitement l’affaire !

Attention à l’épaisseur

Un conseil de Cyril Hologne : ne prenez pas un plastique pour laminoir trop épais car le laminoir aura du mal à le faire fondre pour qu’il colle au papier.

On rentre dans un domaine plus technique, que vous allez très vite aborder si vous voulez protéger vos jeux.

Évitez le scotch, même si cela peut sembler une bonne idée de prime abord pour « plastifier » certaines pièces, à la longue, vous regretterez d’avoir fait ce choix, lorsqu’un bout se décollera pour aller se coller à d’autres. 

Donc la règle est simple : évitez le scotch !

Le ciseau c’est bien mais le cutter aussi

Les ciseaux c’est pratique, car les enfants peuvent les utiliser, mais si vous êtes un adulte, je ne saurais que trop vous conseiller d’utiliser un cutter qui sera plus précis.

Par contre, prenez garde au support que vous mettez en dessous, un ancien calendrier ou une planche lisse seront parfaits.

Utilisez des pions provenant d’autres jeux et recyclez-les.

N’hésitez pas à récupérer des pièces provenant d’autres jeux, à les emprunter s’ils suffisent pour remplacer certaines pièces.

Pareil prendre des pièces d’anciens jeux incomplets peut-être très pratique, pour les fameux dos de cartes, mais aussi pour les plateaux, sans oublier les boites ! 

-> photo cutter, ciseau, scalpel

Pour le rangement

Si vous ne disposez pas de boites vides, les chemises en carton pourront faire l’affaire, surtout pour les jeux n’ayant pas de matériels épais.

Et pour les jeux en cours de construction, un lutin ou des pochettes plastiques vous permettront de ne rien perdre.

-> https://www.templatemaker.nl/fr/ ?

Cet article sera mis à jour régulièrement, grâce aux apports de la communauté. 

N’hésitez donc pas à commenter cet article ou rejoindre notre Discord ou notre groupe Facebook!

Nous y ajouterons vos propres conseils pour cet article “Conseils vos premiers Print and Play” !

Et vous, quel conseil vous a le plus aidé ?

0
preloader